10 conseils pour gérer son stress en entretien

L’entretien d’embauche est une étape redoutée de la vie professionnelle. Il faut pourtant s’y confronter sans se laisser submerger par son stress. Voici 10 conseils pour vous aider à passer ce cap avec plus de sérénité.

article-emploi
 

1. Changer sa vision de l’entretien

L’entretien représente un moment clé de votre recherche d’emploi -ou de stage, il est donc normal de ressentir un peu de pression. Cependant, il ne vous faut pas oublier que l’entretien représente également un enjeu pour le recruteur qui vous reçoit. Essayez donc de voir plutôt l’entretien comme un échange entre deux professionnels.

2. Se préparer

Un entretien, ça se prépare. Quelles sont les étapes de cette préparation ?
  • Se renseigner sur l’entreprise qui vous reçoit (secteur d’activité, chiffre d’affaires, nombre de salariés, années d’existence …)
  • Relire l’offre à laquelle vous postulez
  • Préparer les questions que vous souhaitez poser sur un carnet
  • Visualiser les différentes étapes de l’entretien
  • Anticiper les questions que l’on pourrait vous poser
  • Repérer le trajet jusqu’au lieu de l’entretien

3. Améliorer son estime de soi

Ne vous dévalorisez pas. Vous avez été sélectionné(e) pour cet entretien. Le recruteur a donc trouvé vos expériences dignes d’intérêt. Faites-vous confiance : il n’y a pas de bonne réponse toute prête ; on vous demande d’être vous même et de parler de vos compétences. Repensez à tout ce que vous savez faire et aux missions que vous avez réalisées (même dans le cadre de projets étudiants ou personnels) : cela vous donnera de l’assurance.

4. Identifier son stress

Tout d’abord, sachez qu’il y a le bon stress et le mauvais. Le bon stress va vous aider à vous surpasser en vous donnant une petite décharge d’adrénaline. C’est votre stress du départ, votre peur de l’inconnu qui peu à peu va se transformer en challenge. Le mauvais stress est celui qui vous fait perdre vos moyens, celui qui vous souffle que vous n’y arriverez pas. Mais en appliquant le point précédent, celui-ce ne devrait plus poser de problèmes.

5. Respirer

C’est le meilleur moyen de vous détendre. Peu avant l’entretien – dans votre voiture, ou en attendant d’être reçu(e), respirez profondément, par le ventre, au minimum trois fois d’affilée.

6. Se concentrer sur des choses concrètes

Vous sentez le stress vous reprendre en plein entretien ?  Concentrez-vous sur des éléments concrets : les objets autour de vous, les questions posées, le regard de votre interlocuteur … cela vous aidera à vous recentrer et à ne pas vous laisser submerger par le stress. Vous pourrez ainsi répondre précisément aux questions qui vous seront posées.

7. Être soi-même

Restez le plus naturel possible. La personnalité et le tempérament du candidat comptent aussi pour le recruteur. Il ne recrute pas uniquement un ensemble de compétences, mais aussi un nouveau membre  d’une équipe et de l’entreprise.

8. Avouer son stress ?

Si vous sentez que votre stress est visible et que vous avez du mal à le maîtriser ? Peut-être vaut-il mieux le préciser brièvement au recruteur qui pourra le prendre en compte. De plus, c’est un gage de sincérité de votre part.

9. Tester sa résistance au stress

La résistance au stress peut tout à fait être un test en lui-même ; en effet certains postes nécessitent une personne qui saura résister à la pression. Aussi, il est possible que certains recruteurs tentent d’évaluer votre résistance au stress durant l’entretien. Vos points faibles, en termes de compétences, peuvent être volontairement pointées. Ne vous laissez pas démotiver : il est normal de ne pas avoir réponse à tout. Montrez plutôt que vous voyez ces éléments comme des points d’amélioration : cela prouvera au recruteur votre volonté de progresser. Et si d’autres de vos compétences peuvent pallier la lacune pointée, vous pouvez en profiter pour les mettre en avant. Vous prouverez ainsi que vous savez vous adapter et êtes réactif(ve).

10. Bien choisir sa tenue

Votre tenue ne doit pas être un élément de stress supplémentaire. Selon le type de poste pour lequel vous vous présentez, ou en core selon l’entreprise dans laquelle vous vous rendez, pensez à adapter votre habillement. Si une tenue correcte est évidement exigée, un costume ou un tailleur n’est pas systématiquement de mise.


Laisser un commentaire